Frédéric Lagarde lors de son excellent récital-conférence consacré à Schubert